Chez Viamo, nous croyons que l’information est le pouvoir. Pendant cette pandémie, les populations informées et habilitées sont mieux équipées avec les connaissances dont elles ont besoin pour prendre des mesures qui réduisent le risque de transmission, ce qui en retour aide à se protéger et à protéger leurs communautés. Si des informations fiables peuvent donner du pouvoir aux citoyens, des informations trompeuses, ambiguës ou fausses, en revanche, peuvent avoir de graves conséquences négatives sur la santé publique.

Dans notre série de rapports basés sur l’enquête COVID-19 du service 3-2-1 de Viamo, nous partageons avec vous nos conclusions sur les impacts de COVID-19 sur l’information.

En partenariat avec des chercheurs de l’École de santé publique et de médecine tropicale de l’Université de Tulane, Viamo a élaboré 12 questionnaires distincts, chacun traitant d’un sujet spécifique lié à COVID (connaissance de COVID-19, attitudes à l’égard de la pandémie, comportements préventifs, motivation, impact sur la sécurité alimentaire, les revenus, la santé mentale, etc.). Nous avons mis en œuvre les enquêtes en République démocratique du Congo, au Népal, à Madagascar, au Malawi et au Rwanda. Les résultats présentés ici sont issus de la première vague de l’enquête, collectée en mai.

 

3 points clés sur les impacts des perturbations scolaires

  1. De nombreuses personnes n’ont pas accès à des informations fiables sur COVID-19 : Sur l’ensemble des personnes interrogées dans cinq pays, 41,6 % ont déclaré qu’elles n’avaient pas pu obtenir d’informations fiables ou n’étaient pas sûres de pouvoir accéder à des informations fiables sur COVID-19.

Fig 1: Pourcentage de répondants qui déclarent être en mesure d’obtenir des informations fiables sur la COVID-19

  1. La radio est une source d’information essentielle pour les populations vulnérables : Dans les cinq pays, la radio est le canal d’information le plus répandu, suivie de la télévision et des canaux mobiles tels que WhatsApp, les médias sociaux ou le service 3-2-1.

Fig 2: Principale source d’information, en pourcentage des répondants 

  1. Le manque de confiance dans certains canaux d’information peut les rendre inefficaces : Dans l’ensemble, près d’un tiers des répondants (30,5 %) déclarent ne pas faire confiance à leur canal d’information préféré, mais cela varie beaucoup selon le canal et le pays. Les sources les plus fiables sont la radio (75,2 %) et le service 3-2-1 (74,7 %).

Fig 3: Pourcentage de répondants qui font confiance à leur principale source d’information

Lire le rapport complet ici

 

3 façons dont Viamo renforce l’autonomie des communautés par l’information

Pour faire face aux perturbations scolaires, Viamo s’associe à des organisations pour lancer des formations à distance et des programmes d’études mobiles.

  1. Le service 3-2-1
    Viamo a travaillé avec ses partenaires pour garantir que les informations soient disponibles à la demande et gratuitement par le biais de l’ensemble de ses 18 services. Cela comprend des messages approuvés par l’OMS sur les symptômes, la protection et le traitement, ainsi que des jingles, des pièces de théâtre et des jeux audio interactifs pour fournir aux gens les informations dont ils ont besoin pour se protéger, protéger leur famille et leur communauté contre COVID-19.
  2. Formation à distance et programmes d’études mobiles
    En organisant des formations à distance et des programmes d’études mobiles sur nos plateformes, les agents de santé communautaires (ASC), les étudiants et d’autres populations cibles clés ont la possibilitéde continuer à apprendre et à travailler sans avoir à se déplacer ou à assister à des sessions en personne.
  3. Messagerie de masse ciblée
    Viamo a mené des campagnes ciblées de messages de masse pour accroître la sensibilisation et la connaissance de COVID-19. Des messages ciblés basés sur la localisation et les données démographiques des utilisateurs (sexe, âge, appareils, langue préférée, etc.) sont envoyés à de larges populations. Les cibles démographiques sont évaluées, et il est déterminé quel canal doit être utilisé pour les atteindre : Réponse vocale interactive (IVR), SMS, médias sociaux ou une combinaison des trois. Cela nous permet d’atteindre des millions de personnes par les canaux appropriés.

Nous cherchons à établir des partenariats avec des organisations afin d’accroître la profondeur et l’ampleur de cet exercice de collecte de données, ainsi qu’avec des organisations qui peuvent nous aider à prendre des mesures supplémentaires pour améliorer l’accès à l’information afin de donner à toutes les personnes les moyens d’améliorer leur santé et leur bien-être. Nous vous remercions d’avance pour votre partenariat et nous sommes impatients de partager d’autres points forts de l’enquête 3-2-1 COVID-19.

 

Notre impact sur COVID-19 à ce jour

À ce jour, plus de 15,6 millions de personnes ont accédé plus de 54,6 millions de messages clés COVID-19 par le biais de notre service 3-2-1 et de messages ciblés à grande échelle:

 

Rejoindre Viamo

Directeur de la mise en œuvre
Directeur de la qualité des projets
Directeur régional adjoint, D&I
Directeur de pays au Mali
Directeur de pays pour l’Indonésie
Responsable de la Jordanie
Responsable pour le Népal
Directeur de pays pour le Maroc
Directeur des programmes en Afghanistan
Responsable du programme Madagascar
Responsable du programme au Niger
Responsable du programme Sénégal
Responsable du programme RDC
Responsable du programme au Burkina Faso
Responsable du programme au Mali
Développeur Android
Ingénieuren chef dufront
Ingénieur principal de la pile complète
Ingénieur en assurance qualité des logiciels
Gestionnaires de projets
et plus encore !

Cliquez ici