Dans le contexte des campagnes interactives par SMS ou voix M4D, nous avons vu différents types de projets qui exigent différents niveaux d’investissement des participants, tant en termes de coûts monétaires que d’efforts des utilisateurs.

Pour les campagnes de messagerie, nous évaluons si les participants accèdent proactivement au contenu ou s’ils le reçoivent passivement une fois que l’expéditeur a eu l’initiative de l’émettre. Viamo a développé une technologie pour prendre en charge tout le spectre des interactions.

Tableau 1 : Comportement de l’utilisateur et niveaux d’investissement dans les projets M4D

Niveau d’investissement de l’utilisateur (Du plus faible au plus élevé) Exemple Coût pour l’utilisateur Fonctionne bien pour
L’utilisateur reste en ligne lorsqu’il est appelé L’utilisateur reçoit un message d’avertissement sanitaire à l’échelle nationale suivi d’un menu d’options pour de plus amples informations Zéro Interactions nécessitant un planning régulier (par exemple, rappel de remboursement de prêt)

Changement de comportement lorsque des messages « push » sont nécessaires pour gagner de l’attraction

L’utilisateur appelle gratuitement L’utilisateur appelle pour accéder à des informations sur les techniques agricoles Zéro L’utilisateur ne veut pas d’interruptions

Fournir du courant à l’utilisateur

L’utilisateur appelle à ses frais L’utilisateur appelle pour se plaindre d’un service Quelques centimes Utilisateurs à revenu élevé ou projets visant à rendre le projet indépendant ou pérenne, même sans financement extérieur
L’utilisateur paie le contenu Le participant paie un abonnement mensuel pour accéder aux prix du marché des produits agricoles Quelques dollars Services financièrement productifs

 

Pour chacune de ces possibilités, il existe des moyens d’accroître l’investissement des utilisateurs.

  • Inscription nécessaire pour accéder/recevoir du contenu
  • Programme de contenu continu (par exemple, toutes les semaines)
  • Menu interactif d’options pour accéder aux besoins des utilisateurs

Déterminer le type d’interaction que nécessite chaque projet peut constituer un défi.

En raison de la nature du projet, certains appels doivent être lancés par le fournisseur de contenu – par exemple, un avertissement sanitaire à l’échelle nationale (par exemple, des informations sur une épidémie d’Ebola) doit être lancé du côté de l’expéditeur afin de le mettre à la disposition d’une grande partie de la population, qu’elle ait ou non sollicité cette information.

Les appels de rappel réguliers (par exemple, un rappel pour se présenter aux soins prénatals ; pour faire un versement sur un compte d’épargne ; pour amener un enfant faire des vaccins) sont plus efficaces pour les utilisateurs lorsque ceux-ci doivent s’inscrire pour participer au programme mais n’ont pas besoin de lancer eux-mêmes chaque rappel.

De l’autre côté, une ligne d’information sanitaire qui exige que les utilisateurs appellent, et leur permet de choisir le sujet sur lequel ils souhaitent être informés, fournit aux abonnés les informations les plus pertinentes par rapport à leurs préoccupations du moment et donne également à l’organisation émettrice des informations sur les informations que recherchent les participants.

Un autre aspect important à considérer est le type de valeur que les abonnés tirent de l’interaction – et donc quel investissement ils doivent faire.

Si les abonnés estiment que le contenu a une valeur financière significative (par exemple, des informations agricoles et des prévisions météorologiques localisées qui permettent d’augmenter leurs récoltes), ils seront peut-être plus disposés à effectuer un investissement financier.

Si les abonnés estiment que la valeur est non financière (par exemple, contenu relatif à la santé ou à la gouvernance), ils peuvent investir du temps pour interagir avec le contenu ou promouvoir le service à travers la collectivité, mais il n’est peut-être pas réaliste de s’attendre à ce que les utilisateurs effectuent un quelconque règlement financier.

Un programme doit faire correspondre les niveaux d’investissement requis avec ce qui est possible pour le public visé.

Avant la conception de la campagne, nous posons les questions suivantes :

  • Le coût d’un appel est-il bon marché ou prohibitif pour votre public cible ?
  • Est-il essentiel de préserver l’autonomie de la batterie du téléphone ?
  • Les interruptions – prendre chaque appel – interfèrent-elles avec d’autres tâches critiques ?

L’investissement des utilisateurs peut être une excellente indication de la valeur qu’ils attachent à votre service et de l’impact qu’a ce dernier.

Vous pouvez même tester la valeur de votre service en augmentant l’investissement que doit faire un utilisateur pour y accéder. Tentez par exemple de passer d’un numéro gratuit à un numéro payant pour l’utilisateur pour voir si ce dernier valorise suffisamment votre service pour être prêt à payer quelques centimes pour y accéder.

Cette publication est apparue initialement sur votomobile.org. Son contenu a été mis à jour pour plus de clarté et pour clairement indiquer que c’est Viamo qui a fourni la solution.


Cette publication est apparition initialement sur votomobile.org. Son contenu a été mis à jour pour plus de clarté et pour clairement indiquer que c’est Viamo qui a fourni la solution.